Exposition galerie Eugène, décembre 2018

« Je la connais bien cette artiste, depuis ses toutes premières sculptures, des têtes en terre glaise.

Il fallait déjà qu’elle soit passionnée, enfant, pour trouver la matière de ces modelages sous des couches de sable puis les façonner pendant des heures sur la plage. Des petits visages qui ont résisté au temps et reprennent vie, différemment, des décennies plus tard. Chargés d’expérience et d’émotion, ils n’ont jamais cessé d’être. Grandir et être bousculé par la vie. Renaître dans l’arbre.

La terre est assemblée sous des doigts assurés. Ils savent où ils vont, connaissent le chemin de la création pour mieux le remettre en question. Savoir et douter. Sans cesse. Les œuvres de la sculptrice s’imposent avec force sous notre regard. Silence. Voir et rien d’autre.»

Marie Jousse, galeriste

2019-02-03T21:51:23+00:00